• 聖雲先會國際聯盟

    每天在全世界服務三千萬窮人

  • 聖雲先會國際聯盟

    我願意以一個愛德的網絡來擁抱全世界

返回清單

Lecture spirituelle du dimanche 6 Août

31 七月 2017 國際總會消息 Lectures spirituelles

Lecture spirituelle du dimanche 6  Août

Semaine du 31 juillet 2017 (référence : lectures du dimanche 6  Août)

Transfiguration du Seigneur

Lectures : 2 Pierre 1,16-19 ; Mathieu 17,1-9

« C’est mon Fils aimé, en qui j’ai mis tout mon amour, écoutez-le »

Cette semaine nous fêtons la « Transfiguration du Seigneur Jésus ».

Transfigurer veut dire changer de figure, d’apparence. Cela vaut la peine d’analyser en quelle « figure » Jésus s’est transformé. L’Évangile selon Mathieu nous dit que son « visage brilla comme le soleil ; et ses vêtements devinrent aussi blancs que la lumière. » Par conséquent, ici apparaît l’importance de la lumière. La lumière qui illumine le chemin, la lumière qui chasse l’obscurité de nos âmes, la lumière qui donne de l’énergie pour oublier la tristesse et continuer le chemin, la lumière qui nous permet de lire et écrire. Pour ceux qui ont la vue, il est impossible d’imaginer la vie sans lumière. Souvent nous ne nous rendons pas compte de son importance. Ce n’est que lorsque nous ne l’avons plus que nous lui donnons sa juste valeur.

Jésus se transforme en lumière ! Il est intéressant de voir que Moïse et Élie apparaissent près de Jésus et une voix du ciel dit : « C’est mon Fils aimé, en qui j’ai mis tout mon amour. Écoutez-le ! » Un message important était en train d’être proclamé : tout ce qui avait été dit de Moïse et Élie dans l’Ancien Testament était connu, mais le Fils de Dieu est Jésus ; Il est la lumière ; Il est celui qui doit être écouté !

Il est curieux de voir comment nous vivons à la recherche d’épiphanies (évènements importants de la manifestation de Dieu dans notre vie). Nous vivons en voulant être les élus, comme le furent Pierre, Jacques et Jean, ceux que Jésus « a pris avec lui et a emmenés sur une haute montagne ». Nous vivons en voulant que Jésus se transforme en tant de choses : en une maison neuve, en une guérison miraculeuse, en un changement d’une personne qui nous veut du mal. Ceci est complètement humain, car la recherche de la transformation, du changement intérieur, est ce qui nous porte à aller de l’avant dans la vie. Mais souvent, Jésus se présente dans nos vies comme de la lumière et nous n’y prêtons guère attention, nous ne comprenons pas bien ce qui se passe, exactement comme ce fut le cas de Pierre qui, avec la meilleure des intentions, proposa de construire des tentes pour Jésus, Moïse et Élie. Mais le message n’était pas la construction de tentes, ou l’entretien des tentes que nous possédons déjà : le message consistait à nous demander de nous centrer sur la lumière, de comprendre la lumière, d’écouter la lumière… et d’abandonner tout le reste.

Comme à d’autres reprises, Jésus se rend compte que les apôtres étaient remplis de peur, qu’ils ne comprenaient rien à ce phénomène effrayant et leur dit de ne rien craindre. C’était comme s’il disait : n’ayez pas peur car la lumière vous est apparue spécialement à vous trois pour que vous la compreniez. Jésus leur demande alors de ne le raconter qu’après la Résurrection. C’est ce que fit Pierre, dans sa lettre écrite bien plus tard.

En tant que vincentiens, nous devons réfléchir au nombre de fois où Jésus s’est transformé devant nous, dans la maison du Pauvre que nous assistons. Combien de fois nous arrivons chez le Pauvre, pleins de crainte ; Crainte de nos insécurités, de nos échecs, de notre futur. Parfois, nous craignons même le Pauvre que nous servons, car nous pensons qu’il va nous tromper, qu’il va nous utiliser pour obtenir des choses matérielles. Jésus n’est-il pas chez l’assisté, nous montrant la lumière et nous disant qu’il est le Fils aimé ? Jésus n’est-il pas transfiguré dans la personne du Pauvre lors de chaque visite, en nous demandant de l’écouter, en disant que Lui – le Pauvre – est le Fils aimé en qui Dieu a mis tout son amour ?

Nous n’avons pas besoin d’autres d’épiphanies : chaque rencontre avec l’assisté est une épiphanie et nous incite à changer de vie et à suivre la lumière du Christ.